Photographe auteure indépendante, née en 1982, Armelle Sèvre vit et travaille dans le sud de la France.

La présence d’images fortes de cinéma et le peu de lien aux photographies de familles, l’ont très vite emmené à se questionner à son rapport aux images et au réel.

Ainsi, dans son travail l’image est d’abord venue par le corps, avec cette nécessité « d’être » à l’image.
Aujourd’hui ses recherches se déploient d’avantage autour du statut de l’image elle-même et notamment celles issues du cinéma. Une narration/fiction du quotidien ; comment réinventer notre rapport au réel à travers des formes, des objets du banal. Comme cela, elle pose la question de la représentation du réel, comment le poétiser pour nous permettre de l’appréhender dans sa globalité.

En parallèle, elle développe une recherche protéiforme, à la fois filmée, écrite, photographiée, autour de la question de la transmission de l’acte de création nourrit par l’œuvre de Dolorès Marat.